Air Sénégal : Pourquoi Macky a fermé la porte aux Marocains

0
20

En parlant de l’investisseur qui voulait prendre les 51% du capital de Air Sénégal Sa, Philippe Bohn, invité de l’émission Grand Jury, faisait allusion à la Royal Air Maroc (Ram).

Selon des sources de l’Observateur, les ambitions de la Ram ont été douchées par l’Etat, qui lui aurait diplomatiquement fermé la porte. Et pour cause : l’Etat lui impute plusieurs actes qui seraient à l’origine de la faillite d’Air Sénégal international (Asi), révèle le journal.

Les Marocains qui détenaient 51% des actions d’Asi avaient manœuvré pour faire couler la compagnie, devenue en un temps record meilleure compagnie africaine.

Sur l’axe Dakar-Paris, les Marocains avaient commencé à sur-bouquer le réseau de vente d’Asi pour inciter les passagers à voyager dans leurs avions. Autre constat : la Ram avait fermé l’escale d’Asi à Milan au motif que celui-ci n’était pas rentable. Alors qu’au même moment, elle avait nommé le chef d’escale de la Ram à Milan.

Plus grave, révèle le journal, les Marocains ont quitté Asi en prenant sous leur aile un boeing 737 700 acheté au profit de la compagnie sénégalaise. Avant de la revendre à la compagnie Air Mauritanie.

Macky Sall qui était, Premier ministre à l’époque des faits a vécu l’épisode avec les Marocains. Et pour ne pas retomber dans les mêmes difficultés, aujourd’hui, il aurait préféré fermé la porte aux Marocains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here