Poing Final – Khalifa Sall, l’argent public et la justice

0
257

« Khalifa Sall, Maire de la Ville de Dakar, a été placé sous mandat de dépôt dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie à par Samba Sall. Khalifa Sall est poursuivi pour détournement de deniers publics portant sur plus de 1,8 milliard FCFA. Le maire de Dakar va ainsi passer sa première nuit à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss.« 

Je pense qu’il y avait du côté de Khalifa Sall, la perpétuation de vieilles et mauvaises habitudes liées à l’argent public. Si les faits de marchés fictifs destinés à se doter de « fonds politiques » sont avérés, je pense que la justice a fait ce qu’il fallait. Seulement, et c’est cela qui gêne beaucoup de Sénégalais, c’est que nous avons une justice clairement sélective sous le magistère du Président Macky Sall. D’où la sensation « d’injustice » que ressentent ce soir beaucoup de Sénégalais. Si l’on veut assainir les habitudes liées à la gestion de l’argent public, il faut aller jusqu’au bout comme le recommandait Mme Nafy Ngom Keita. Si l’on veut une justice vraiment indépendante, il faut à mon avis deux choses :

1 – Que le Président de la République ne siège plus au Conseil supérieur de la Magistrature.

2 – Que toutes les instances de contrôle (IGE, OFNAC etc) puissent transmettre directement leurs rapports à la Justice sans devoir, les faire, passer par le Président de la République.

Le contrôle de l’argent public est prévu par la loi. Donc quiconque en gère se doit d’être exemplaire : Khalifa Sall ne doit pas, ne peut pas se soustraire à cette règle. Cela dit, je pense que le Président de la République ne doit plus avoir le pouvoir d’interférer dans des dossiers pouvant mener à des poursuites judiciaires. Car une République c‘est aussi la séparation des pouvoirs. Et aujourd’hui beaucoup de Sénégalais voient en Khalifa Sall, malgré ses fautes de gestion, la victime d’une justice sélective. C’est la République qui est fragilisée dans cette affaire et c’est celui qui la préside qui en est à l’origine.



Fary Ndao / Contributeur 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here