En plein dans le scandale de la BBC…Macky enterre un autre scandale

0
30

Et, si on reparlait du scandale des 29 milliards de FCFA du…PRODAC

Le Programme national des domaines agricoles (PRODAC) fait encore parler de lui. Jusqu’ici, la lumière n’a pas encore été faite sur le scandale financier du PRODAC, dont le ministre Mame Mbaye Niang avait été cité comme étant au cœur de l’affaire. Les faits révélés à l’époque étaient graves. On parle de 29 milliards de nos FCFA à cause de surfacturations, qui se sont évaporés « douteusement dans la nature ». L’entreprise israélienne Green 2000 est qui par qui tout est arrivé. Green 2000 dans ce programme est chargé de la réalisation de quatre domaines agricoles. L’on parle d’un marché qui lui avait été octroyé « frauduleusement », c’est-à-dire sans appel d’offres.

L’affaire mérite d’être clarifiée. Et l’on se demande pourquoi, une instruction judiciaire n’a jusqu’ici pas été ouverte, alors que c’est à la suite d’un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) que l’affaire a éclaté. L’on ne peut noyer le poisson dans l’eau. Aujourd’hui que c’est cette entreprise israélienne citée dans ce scandale qui menace de rompre son contrat qualifié de « scandaleux » et de quitter le Sénégal au plus tard le 31 juillet, si l’Etat ne règle au moins de moitié une créance de 3,375 milliards de FCFA. On croirait rêver. Une entreprise à qui a été douteusement un marché de 29 milliards de FCFA, avec des soupçons de pots-de-vin, qui menace de rompre maintenant ce contrat, parce que tout simplement, elle court derrière une facture de 3,375 milliards de FCFA ?

De qui se moque-t-on finalement, si ce n’est du peuple sénégalais ? Le ministre Mame Mbaye Niang, à l’époque des faits, ministre de la Jeunesse dont le PRODAC était sous sa tutelle, avait déposé sa démission du gouvernement, lorsque l’affaire avait éclaté alors qu’il était ministre du Tourisme. Simulacre de démission ? Cela en a tout l’air. Mame Mbaye Niang a été réintégré dans son poste de ministre du Tourisme, alors que l’enquête qu’il demandait pour que son nom soit lavé, n’a jamais été effectuée. Mame Mbaye Niang est aujourd’hui, ministre, Chef de cabinet du Président de la République.

Et maintenant ? Voilà que Mamina Daffé vient de se faire démettre de son poste de Coordonnateur du PRODAC. Il est remplacé à son poste par le Président du Conseil départemental de Guinguinéo, Pape Malick Ndour. Mamina Daffé peut ainsi, sans frais payés quitter le PRODAC, alors que son nom, tout comme celui de son prédécesseur Jean-Pierre Senghor ont également été cités dans le scandale. Ainsi, va le Sénégal.

Thiémokho BORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here