Accueil Non classé L’histoire de Souleymane: Le talibé qui rêve de devenir footballeur

L’histoire de Souleymane: Le talibé qui rêve de devenir footballeur

-

Contrairement à bon nombre de talibés, Souleymane (nom d’emprunt) a eu la chance de sortir de la rue.

Ce, grâce à la journaliste Astou Winnie Beye. Elle l’a trouvé il y a quelques mois de cela, dormant à même le sol, sous un soleil de plomb, pieds nus et vêtu de haillons.Prise de compassion, Astou décida de prendre Souleymane sous son aile.

«Un enfant facile à éduquer »

Sur facebook, Astou Winnie revient sur ses motivations. Lorsqu’il a été retrouvé dans la rue  Souleymane a avoué n’avoir jamais été maltraité. Mais, il était obligé de faire le tour de la capitale pour mendier.  Ses parents vivent dans une région trés éloignée de Dakar.«Comment rester insensible face à une telle situation? Je suis une personne foncièrement contre l’injustice et la maltraitance des humains, de la nature et des animaux, j’ai tout de suite décidé de m’occuper de cet enfant », explique t-elle.Depuis, Souleymane vit presque chez Astou Winnie. « C’est un enfant obéissant à la base, qui m’écoute et me respecte, donc facile à éduquer », renseigne la journaliste.N’attendons pas l’Etat

Face au tollé soulevé par l’histoire des talibés enchaînés à Ndiagne, Astou est persuadée qu’il faut que chacun mette la main à la pâte. « N’attendons pas l’Etat », a-t-elle écrit sur facebook. Elle invite les citoyens qui le peuvent à « parrainer un ou des talibés ». Ce, afin de les sortir de la rue et de la mendicité. Elle ajoute: « exposés en permanence au danger, aux maladies, à la faim, à la soif et j’en passe, pourquoi doivent-ils être condamnés à souffrir autant alors que nous autres pouvons les aider ». Souleymane « vient chez moi pour prendre sa douche, porter des habits propres, prier, manger, boire, dormir, regarder la télé», raconte Astou Winnie.

1

Souleymane rêve de devenir footballeur

Selon la journaliste, bientôt Souleymane « pratiquera sa passion qu’est le football, évidemment avec les études à côté ». Aujourd’hui il ne mendie plus et ne traine plus dans les rues.Il vit une enfance normale et heureuse.Ainsi, Astou invite ceux qui le peuvent à donner aux enfants de la rue « la chance de grandir en sécurité et de réaliser leurs rêves ». Celui de Souleymane est de devenir un footballeur.  Pour conclure, la journaliste rappelle que « les enfants ont des droits et doivent être protégés».



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Must Read

Supposé kidnapping de Coumba Kane : Les nouveaux détails de l’enquête...

0
Le supposé kidnapping de la dame Coumba Kane, âgée de 36 ans, est toujours d’actualité. Face aux enquêteurs, elle aurait affirmé qu’elle...