La Face cachée de Aïda Mbacké, La Femme Qui A Brûlé Vif Son Époux

0
62

Nous en savons un peu plus dans l’affaire de la scène de ménage qui a viré au drame aux Maristes. La « pyromane » qui a aspergé son mari de liquide inflammable avant de lui mettre le feu et l’enfermer dans une chambre, s’appelle Aïda Mbacké. Selon les informations de Libération, elle est la fille d’un dignitaire très connu. Elle n’aurait pas pris la fuite, confie le journal. Lequel indique qu’elle est internée à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy). Où, précise par ailleurs la source, elle pourrait accoucher dans les prochaines heures et les médecins craignent un choc.
L’enquête ouverte par les gendarmes n’a pas encore permis d’entendre les deux parties. En cause, le mari est, lui-aussi, dans un état critique. Brûlé au troisième degré, son état s’est sérieusement dégradé depuis, hier, lundi 5 novembre, alerte Libération.
Le journal ajoute que l’époux est mis complètement en isolement pour des soins intensifs. Son audition n’est pas à l’ordre du jour.

Hann Maristes : Aida Mbacké a brûlé son mari pour un « faux mariage »

Du nouveau dans l’histoire du couple qui défraie la chronique actuellement à Hann Maristes. L’identité de la dame qui a brûlé son mari a été dévoilé par nos confrères de Libération qui indique que cette dernière devrait accoucher dans les heures à venir.

De son vrai nom Aida Mbacké, la dame qui a brûlé son mari pour une histoire de « niarel » serait la fille d’un grand dignitaire du pays. D’après la même source, le mystère reste encore autour du drame car les deux parties n’ont pas encre été entendu pour les besoins de l’enquête.

Pour cause, le mari brûlé au 3ème degrés a été mis en isolement et son cas s’est aggravé depuis hier. La dame qui a commis cet acte, est en état de grossesse très avancée et devrait accoucher cette semaine.

Par contre VoxPop rèvèle que Aida Mbacké a brûlé son mari pour rien car la « niarel » dont faisait allusion son mari n’est rien d’autre qu’une voiture.

Maristes : L’épouse pyromane a accouché

La dame qui a aspergé d’essence son mari aux Maristes avant de mettre le feu dans la chambre où elle l’enferma, a accouché hier, lundi, d’une fille. C’est le deuxième enfant du couple, qui avait déjà un garçon.

Vox Populi, qui donne l’information, signale que le mobile du crime reste la jalousie, mais qu’elle était mal placée. En effet, rapporte le journal, le mari n’a pas pris une deuxième femme comme il l’a annoncé à son épouse.

En lui faisant une telle annonce, il parlait de sa nouvelle voiture. Ayant pris la nouvelle au premier degré, elle a aspergé d’essence son mari avant de mettre le feu dans la pièce. Elle se brûlera elle aussi aux bras.

Le couple est hospitalisé à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy). Elle a accueilli sa deuxième fille dans la douleur. Le mari, brûlé au troisième degré, serait dans un état critique mal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here