Le faux Jésus-Christ meurt quelques jours après sa visite au Kenya

Michael Job, prédicateur américain et acteur qui a récemment visité le Kenya dans la peau du «faux Jésus», serait décédé quelques jours à peine après avoir été déporté du Kenya et ait assisté à un événement chrétien interconfessionnel en tant que conférencier invité.

Selon un reportage de Kenyan Live News, des médecins de l’hôpital de Heyn ont confirmé que Michael Job avait succombé à une pneumonie alors qu’il était sous traitement.

Des photos et des vidéos le montrant habillé en Jésus-Christ ont été largement partagées sur les médias sociaux en Afrique.

La visite au Kenya a été lancée pour la première fois comme un «événement Jésus visite le Kenya». Job a été aperçu la semaine dernière au Kenya avec de longs cheveux blonds, une barbichette, vêtu d’une soutane. Il est apparu sur la scène alors que des milliers de Kényans l’acclamaient .

« Un pasteur kenyan affirme avoir trouvé Jésus-Christ marchant dans les rues du Kenya. Il a emmené l’homme blanc dans son église, lui a réservé un accueil chaleureux et ses fidèles sont heureux que Jésus soit enfin revenu! », A écrit une personne sur Twitter.

Mais sa venue au Kenya a fini par susciter la controverse dans le pays. Le membre du clergé était accusé d’être un «imposteur» et un «faux». Certaines personnes prétendent que l’événement a été annoncé comme un retour du Christ.

Michael Job était un prédicateur ordonné qui dirige les ministères évangéliques de Jesus Loves You en Floride. Le ministère était allé de l’avant pour publier une déclaration affirmant que Job était effectivement un prédicateur américain et il réfutait en outre les «affirmations de Fake Jesus».

Mais Job a défendu sa visite, suggérant que tout était un grand malentendu.

“Certaines personnes, connues sous le nom de” trolls sur Internet “, ont fait de fausses informations à mon sujet, prétendant que je suis Jésus, la seconde venue de Jésus commençant au Kenya, me faisant vénérer dans des églises et me faisant déporter avec des pasteurs du pays”, a t-il dit. “Ce sont toutes de fausses nouvelles.”


Cependant, la croisade de neuf jours du pasteur a été rapidement interrompue lorsque les autorités kényanes ont décidé d’intervenir dans cette affaire. Elles l’ont expulsé rapidement du Kenya et arrêté les pasteurs kényans qui l’avaient invité dans le pays.

Ce n’est pas la première fois que des pasteurs africains sont impliqués dans des «scandales religieux», car en février de cette année, une vidéo mettant en scène un pasteur sud-africain, Alph Lukau, ressuscitant un homme décédé est également devenue virale. L’homme ressuscité est également mort pour de vrai quelques temps plus tard après que tout leur plan ait été mis à nu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *