Les personnes qui sont toujours en retard ont plus de succès, vivent plus longtemps d’après des études

0
48

Vous connaissez sûrement une personne de votre entourage qui, quelle que soit la raison est toujours en retard. On dirait que c’est plus fort et que le retard fait partie de sa vie. Si bien que l’on irait parfois jusqu’à se demander si elle le fait exprès… Quoi qu’il en soit, ce sont les autres qui font le plus souvent les frais de son manque cruel de ponctualité, et il est possible que ce soit tout bénéfice pour elle.

Si vous ne faites pas vous-même partie de ces incorrigibles retardataires, vous avez sûrement appris à vos dépens que l’on ne peut jamais vraiment compter sur quelqu’un qui est toujours en retard. D’autant plus qu’une telle attitude est vraiment très frustrante et qu’elle reflète en outre un certain manque de respect pour autrui.

Pourtant, des études montrent que les caractéristiques qui font qu’une personne arrive toujours en retard aux rendez-vous sont les mêmes que celles qui font qu’une personne réussit dans la vie. Voilà une information des plus étonnantes, n’est-ce pas ? Cela peut aussi paraître injuste : pourquoi, moi, qui me donne autant de mal tous les jours pour être à l’heure à tous mes rendez-vous, aurai-je mois de chances de réussir dans la vie qu’une autre personne qui ne l’est jamais ?

Voici quatre choses qu’ont les personnes qui sont toujours en retard et qui leur donnent l’avantage de mieux réussir dans la vie, voire de vivre plus longtemps.

1. Elles sont moins stressées
Le fait d’être toujours en retard dénoterait moins d’anxiété et de stress en ce qui concernerait les horaires fixes et les limites rigides dans le temps. Face à ces dernières, les personnes en retard auraient une attitude plus décontractée. Ces personnes, plus détendues, vivraient aussi plus longtemps.

Des recherches ont en effet montré que les conditions de travail, telles qu’un environnement professionnel stressant, pouvaient diminuer l’espérance de vie d’une personne d’une durée allant jusqu’à trente-trois ans.

Etre moins stressé au quotidien induit d’autre part une pression sanguine moindre, associée à un risque plus faible de souffrir de troubles cardio-vasculaires et d’être victime d’une crise cardiaque.

2. Elles sont plus optimistes et ont des attentes irréalistes
Pour Diana DeLonzor, auteur de Never Late Again, les personnes qui sont tout le temps en retard seraient à la fois optimistes et irréalistes.

A propos de l’optimisme, cette qualité serait liée à une meilleure santé et un plus faible taux de mortalité dans la jeunesse. A ce propos, le Harvard Health Publishing avance que « le fait d’être optimiste tôt dans la vie peut prédire une meilleure santé et un taux de mortalité plus faible pendant la période allant de 15 à 40 ans. »

L’optimisme serait aussi lié à un plus grand succès dans la vie. C’est ce que démontre une étude qui a permis de démontrer que les employés optimistes parvenaient à vendre jusqu’à 88 pour cent de biens et de services de plus que les employés pessimistes.

3. Elles sont perfectionnistes
Pour le Dr. Linda Sapadin, spécialiste de la gestion du temps à l’American Psychological Association, les personnes qui sont toujours en retard « sont des perfectionnistes qui ne peuvent pas quitter la maison tant que le lave-vaisselle n’est pas vide et que le linge n’est pas plié ». Pour les perfectionnistes, tout doit être bien fait et bien terminé. Il est inenvisageable pour eux de rendre un travail bâclé ou de ne pas se présenter à un rendez-vous l’apparence impeccable.

Le Dr Sapadin ajoute par ailleurs que le perfectionnisme peut être dérangeant chez un ami mais peut présenter un atout considérable chez un employé, pouvant le mener vers une ascension professionnelle.

4. Elles perçoivent le temps différemment
Les personnes qui sont toujours en retard sous-estimeraient le temps qu’il leur faut pour effectuer les tâches de la vie quotidienne de 40 % environ.

Dans une étude du Journal of Applied Social Psychology, des étudiants ont été séparés en deux groupes. Dans l’un, les étudiants les plus énergiques et les plus ambitieux et dans l’autre, les étudiants les plus créatifs et les plus détendus. Puis, l’on a fait s’écouler une minute de temps après laquelle l’on a demandé à tous les participants d’estimer la durée écoulée. Les étudiants du premier groupe estimèrent le temps écoulé à 58 secondes, contre 77 pour les étudiants du second.

Ainsi, il n’est pas surprenant que les personnes du second groupe, qui perçoivent les minutes plus longues qu’elles ne le sont réellement, prendront du retard au cours de la journée.

Que penser de tout cela ?

Tout cela ne veut bien entendu pas dire qu’il faut commencer à être en retard pour mieux réussir dans la vie et vivre plus longtemps ; mais cela peut du moins nous encourager à développer les quatre qualités ci-dessus, et pourquoi pas nous permettre de relativiser un peu la prochaine fois que nous serons en retard…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here