Marième Badiane, basketteuse française : « Je n’ai jamais été contactée par le Sénégal »

0
42

on histoire est différente de celle d’Astou Ndour qui joue pour l’Espagne bien qu’elle soit née à Dakar. Native de France d’un père Sénégalais, Marième Badiane (pivot) joue pour la sélection française de basket-ball. Vendredi, à Tenerife (Espagne) après l’élimination des Bleues en quarts de finale de la Coupe du monde, la joueuse de 23 ans s’est confiée à IGFM pour un bref entretien réalisé en zone mixe.

Qui est Marième Badiane ?

Je suis Marième Badiane, joueuse de l’Equipe de France. Je suis intérieure et j’évolue à Lyon, en France. En petites catégories, je suis championne d’Europe U20 (2014), médaillée d’argent mondial U19 (2013), championne d’Europe U18 en 2012 et médaillée d’or aux Jeux Francophonie 2017.

Votre nom de famille vient du Sénégal. Sûrement vous savez des origines sénégalaises ?

Oui, je suis originaire du Sénégal, d’où mon père est né. Il a quitté le pays à l’âge de 8 ans. Cet hiver, en décembre, j’ai été au Sénégal, pour la première fois. Mon père, Abdoulaye Badiane a été basketteur professionnel en France. Ma mère jouait aussi au basket. Et quand j’étais jeune, je jouais au basket.

Qu’est ce qui vous a motivée à jouer pour la France ?

Je n’ai jamais été contactée par mon pays d’origine, et là je suis à ma première sélection en équipe première de France. Mais, je suis bien l’actualité du basket sénégalais. Je sais que le Sénégal est vice-champion d’Afrique. Et là, il a participé à la Coupe du monde en Espagne.

Avez-vous des relations avec des basketteuses sénégalaises ?

Je connais aussi deux joueuses de l’équipe nationale du Sénégal, Mame Marie Sy et Bintou Diémé, que je rencontre en matchs de Championnat de France. C’est vrai qu’on ne parle pas d’équipe du Sénégal, parce que je joue déjà pour la France.

Quelle lecture faites-vous de la participation du Sénégal dans cette coupe du monde ?

C’est une belle surprise ce que les « Lionnes » ont réalisé durant cette Coupe du monde. Elles n’étaient pas dans une poule facile. Mais, on a vu qu’elles ont joué à fond pour décrocher une qualification historique au 2e tour. C’est une équipe agressive, qui ne lâche et qui a vraiment envie d’aller jusqu’au bout. C’est une équipe adroite aussi. Mais, c’est dommage pour le Sénégal, qui pouvait gagner son match contre l’Espagne. Après, elles étaient éliminées, parce qu’il leur manquait deux joueuses majeures, Bintou Diémé et Astou Traoré.

La France et le Sénégal éliminés, vous devez être déçue ?

Forcément, je suis déçue pour les Bleues et les Lionnes. C’est dommage pour les deux équipes. Vu ce qu’on a fait, on ne méritait pas de gagner contre la Belgique en quart. C’est dommage, car c’était un match à notre portée. C’est une grosse déception de s’arrêter en quart de finale. Voilà, nous on n’est pas en demi-finale. Et je vois bien les Etats-Unis aller en finale.

Mamadou Salif GUEYE (Envoyé spécial à Tenerife, Espagne)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here