Mondial basket : Liz Cambage envoie l’Australie en finale

0
72

L’Australie d’une Liz Cambage phénoménale a eu raison de l’Espagne (72-66) pour rejoindre les Etats-Unis en finale de la Coupe du monde. A domicile, les Espagnols tenteront d’aller chercher le bronze contre la Belgique.

Une salle en fusion derrière ses joueuses, une défense de tous les instants et une avance de huit points à l’amorce du dernier quart n’ont pas suffi pour que l’Espagne face plier l’Australie, samedi, en demi-finale de la Coupe du monde. La faute, surtout, à Liz Cambage. Le pivot de 2,03 m a rendu une copie majuscule avec 33 points, 15 rebonds et 4 contres. Elle a fini en larmes et sous les sifflets ce match tendu jusqu’au bout. Mais c’est bien elle qui a eu le dernier mot (72-66) et tentera d’aller gripper la belle machine américaine, dimanche en finale.

Avec son physique au dessus de toutes les autres, Cambage a été l’équation que l’Espagne n’a pas réussi à résoudre. Plusieurs joueuses s’y sont frotté en défense : deux ont fini le match prématurément après avoir commis cinq fautes (Astou Ndour et Laura Nicholls). En plus d’être difficilement arrêtable, l’Australienne s’est montrée d’une précision redoutable aux tirs avec 69% de réussite et un joli 11/12 aux lancer-francs. De quoi désespérer les Espagnols qui ont longtemps tenu grâce à leur adresse de loin et sur les tirs mi-distance.

Elles ont ainsi pris une petite avance au moment d’aborder le dernier quart temps (+8). Mais le show Cambage a repris de plus belle. En deux minutes, six points et deux rebonds, elle a remis son équipe dans le bon sens. En face, les Espagnoles ont perdu de leur adresse à l’image de Laia Palau et Alba Torrens. L’électricité qui régnait sur le parquet a fini par jouer des tours aux locales qui ont commis trop de fautes et quelques maladresses dans les dernières minutes. Elles tenteront de se consoler avec le bronze.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here