Sit-in des insuffisants rénaux devant l’hôpital de Grand-Yoff

0
40

Une vingtaine de patients hémodialysés ont tenu un sit-in devant l’hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), ce lundi. Depuis une semaine, ils n’ont pas pu faire leur dialyse, dénoncent-ils. D’où leur mouvement d’humeur pour interpeller le président Macky Sall et le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr.

« On doit faire nos traitements tous les lundi, mercredi et vendredi, précise Alassane Samb, l’un d’eux repris par Zik fm. Cela fait un bout de temps, le personnel fait son maximum pour nous aider mais actuellement, il ne peut plus faire grand-chose. »

Il ajoute: « Certains parmi nous ne peuvent plus marcher trente mètres parce qu’ils devaient se soigner aujourd’hui. On nous a appelés ce matin pour nous dire de ne pas venir à l’hôpital parce qu’il n’y a pas de matériels. D’autres malades ont reçu le même appel samedi passé. On paie nos analyses à 56 mille francs Cfa. Depuis que le centre est ouvert en 2013, c’est les mêmes machines qui sont là. »

Au gouvernement, Samb et Cie demandent de « cesser de faire de la politique politicienne et d’aider les Sénégalais qui souffrent. »

Monté au créneau plus tôt, Mballo Dia Thiam, le président de l’Alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale du Sénégal (Asas)- »And Gueusseum » a dénoncé un « défaut d’intrants et de reins artificiels » sur la question de la dialyse. Une situation liée, selon lui, à la dette que doit la Couverture maladie universelle (Cmu) aux fournisseurs.

La réplique du Dr Bocar Mamadou Daff, Directeur général de l’Agence de la Cmu n’a pas tardé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here