Ziguinchor : SONKO Détrône Macky « Nioun Dioxouniou Ken 10000 fcfa Pour Mou Nieuw Fii » Macky Sall Bignko Waxer Nieuwna Dafa

0
59

Le Président sortant et son principal challenger se sont mesurés ce lundi dans la zone sud du pays, particulièrement à Ziguinchor. Le candidat de Benno Bokk Yaakar, venu un jour plus tôt, a prolongé sa caravane dans le Kassa pour enfin terminer par un meeting dans la capitale Ziguinchor. Le candidat de la coalition Sonko Président était lui dans une logique de défiance.

« Il faut montrer à Macky Sall qui est le maitre de Ziguinchor », a-t-il lancé, magnifiant l’accueil qui lui a été réservé. A son arrivée, de Tobor jusqu’au stade Jules François Bocandé de Néma, Ousmane Sonko a drainé une déferlante humaine.

En effet, la coalition des vert-blanc-rouge a tenu à réserver un accueil digne à un fils du terroir dira un responsable du nom d’Aliou Mané. « C’est la jeunesse qui l’a adopté et a foi en lui. Il nous a été envoyé par Dieu pour la solution. La Casamance est laissée en rade. Avec le discours de Sonko, nous sommes convaincus qu’il apportera une rupture et sera aussi à la hauteur de nos attentes », prie le sieur Mané. Et de poursuivre : « Nous avons marché depuis l’entrée de Ziguinchor jusqu’à Néma, en passant par le marché Saint Maur de Boucotte. Nous avons draine une marée humaine. C’est un message qu’il ne faut pas minimiser si l’on sait que le candidat de Benno Bokk Yaakar est dans la zone et doit tenir un meeting.

« Hier nous étions à Fatick et nous avons passé la nuit sans pour autant solliciter une protection des forces de l’ordre. Aujourd’hui, je suis chez moi en même temps que lui, et nous leur avons démontré que la bataille de Ziguinchor n’aura pas lieu. Je n’aurai jamais de discours ethniciste parce que nous sommes tous fils du Sénégal. Il invite 80% des Casamançais à lui donner leurs voix, il leur demande donc d’aller récupérer leurs cartes d’électeurs. Jotna a prévu de faire de Ziguinchor un  hup universitaire », dira Ousmane Sonko. Il promet de construire aussi en Casamance une usine de transformation agro industrielle, vu le potentiel et la richesse dont regorge cette région. La filière de l’anacarde sera également revalorisée, promet Ousmane Sonko qui envisage une industrialisation du secteur en vue de barrer la route aux Indiens. Parmi les mesures urgentes et structurantes, Sonko propose dans Jotna  le développement du Sénégal, et de la Casamance en particulier qui sera d’ailleurs le pôle économique. Il promet ainsi de reconstruire le pont Émile Badiane pour la sécurité des populations qui y passent. La délocalisa de l’aéroport est aussi prévue dans son programme, mais aussi la création de pôles urbains à Ziguinchor. Ousmane Sonko compte ainsi développer dans les six pôles de développement, un pôle urbain en vue de désengorger la capitale, mais aussi de permettre à toutes les localités de bénéficier des mêmes infrastructures.

Le Président sortant et son principal challenger se sont mesurés ce lundi dans la zone sud du pays, particulièrement à Ziguinchor. Le candidat de Benno Bokk Yaakar, venu un jour plus tôt, a prolongé sa caravane dans le Kassa pour enfin terminer par un meeting dans la capitale Ziguinchor. Le candidat de la coalition Sonko Président était lui dans une logique de défiance.

« Il faut montrer à Macky Sall qui est le maitre de Ziguinchor », a-t-il lancé, magnifiant l’accueil qui lui a été réservé. A son arrivée, de Tobor jusqu’au stade Jules François Bocandé de Néma, Ousmane Sonko a drainé une déferlante humaine.

En effet, la coalition des vert-blanc-rouge a tenu à réserver un accueil digne à un fils du terroir dira un responsable du nom d’Aliou Mané. « C’est la jeunesse qui l’a adopté et a foi en lui. Il nous a été envoyé par Dieu pour la solution. La Casamance est laissée en rade. Avec le discours de Sonko, nous sommes convaincus qu’il apportera une rupture et sera aussi à la hauteur de nos attentes », prie le sieur Mané. Et de poursuivre : « Nous avons marché depuis l’entrée de Ziguinchor jusqu’à Néma, en passant par le marché Saint Maur de Boucotte. Nous avons draine une marée humaine. C’est un message qu’il ne faut pas minimiser si l’on sait que le candidat de Benno Bokk Yaakar est dans la zone et doit tenir un meeting.

« Hier nous étions à Fatick et nous avons passé la nuit sans pour autant solliciter une protection des forces de l’ordre. Aujourd’hui, je suis chez moi en même temps que lui, et nous leur avons démontré que la bataille de Ziguinchor n’aura pas lieu. Je n’aurai jamais de discours ethniciste parce que nous sommes tous fils du Sénégal. Il invite 80% des Casamançais à lui donner leurs voix, il leur demande donc d’aller récupérer leurs cartes d’électeurs. Jotna a prévu de faire de Ziguinchor un  hup universitaire », dira Ousmane Sonko. Il promet de construire aussi en Casamance une usine de transformation agro industrielle, vu le potentiel et la richesse dont regorge cette région. La filière de l’anacarde sera également revalorisée, promet Ousmane Sonko qui envisage une industrialisation du secteur en vue de barrer la route aux Indiens. Parmi les mesures urgentes et structurantes, Sonko propose dans Jotna  le développement du Sénégal, et de la Casamance en particulier qui sera d’ailleurs le pôle économique. Il promet ainsi de reconstruire le pont Émile Badiane pour la sécurité des populations qui y passent. La délocalisa de l’aéroport est aussi prévue dans son programme, mais aussi la création de pôles urbains à Ziguinchor. Ousmane Sonko compte ainsi développer dans les six pôles de développement, un pôle urbain en vue de désengorger la capitale, mais aussi de permettre à toutes les localités de bénéficier des mêmes infrastructures.

Rewmi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here