Accueil A la Une ZOSS : «Toute mon écurie a été atteinte mystiquement»

ZOSS : «Toute mon écurie a été atteinte mystiquement»

-

1

Zoss est engagé dans un combat. Un combat autre que ceux pour lesquels il descendait dans l’arène. Le chef de file de l’écurie Door Doorate a décidé de prendre le chemin du social en se faisant ambassadeur d’une campagne pour le don de sang. Ce n’est pas pour autant qu’il ferme le chapitre de la lutte. Tout en dévoilant quelques secrets sur le sort dont il serait victime, au même titre que son écurie, Zoss solde ses comptes et promet un retour en force.

Que deviens Zoss ? Pourquoi avez-vous disparu du circuit depuis votre dernière défaite ?

Je suis là. Vous savez, il n’y a pas que la lutte dans la vie. Je suis là, dans mon coin, m’occupant de plusieurs activités. Présentement, je suis engagé pleinement pour une cause noble : celle pour le don de sang. J’y suis avec une structure dénommée Arena Blood Sport et Santé. On organise, le 4 novembre prochain, sur la plage de Malibu (Guédiawaye), une large campagne de don de sang. On y appelle toute la population, tous les sportifs, les artistes, qu’ils soient de la banlieue ou d’ailleurs. Il faut que nous soyons tous conscients que le don de sang est acte à la fois citoyen et religieux, que ça permet aussi de rajeunir tout en sauvant des vies.

Qu’est-ce qui a poussé Zoss à s’intéresser à cette noble cause ?

Je discutais avec des amis médecins qui ont porté mon attention sur l’urgence. J’ai été sensibilisé sur le fait qu’il n’y a pas assez de poches de sang et le centre national de transfusion sanguine, malgré tous les efforts, peine à collecter une quantité qui permette de satisfaire la demande. Notre ambition, c’est d’aider le centre national de transfusion sanguine à atteindre cet objectif, à avoir suffisamment de poches dans leur banque de sang.

En dehors de cela, quelle est votre actualité sur le plan sportif, après votre défaite face à Siteu, en début de saison dernière ?

J’ai pris du recul pour y voir plus clair. Quand tu enchaînes des défaites, il faut s’arrêter un instant pour voir ce qui ne va pas. J’ai préféré rester dans mon coin sans faire de bruit. Parce qu’à un moment tout était flou dans ma tête. Comme on dit, j’ai décidé de reculer pour mieux sauter.

Vous comptez reculer jusqu’à quand ? A quel moment prévoyez-vous revenir dans l’arène ?

Ce recul, c’est juste une remise en question. Je continue à m’entraîner sérieusement pour maintenir la forme. Ce temps de recul va servir à d’autre fins. J’en ai profité pour mettre en place ce projet qui me tient tant à cœur. J’en profite aussi pour faire le maximum pour réaliser mes projets qui vont dans un cadre autre que celui de la lutte parce que la vie ne se limite pas à la lutte, comme je l’ai dit tantôt. Ce sont des projets que j’avais dans la tête depuis longtemps mais c’est le temps qui manquait. Pour mon retour dans l’arène, je ne peux pas vous donner une date exacte, mais retenez juste que je compte revenir bientôt. La lutte, c’est mon métier. Je ne vais pas m’absenter longtemps. Je demande juste qu’on me donne le temps de me refaire parce que ce qui m’est arrivé ces derniers temps est un peu bizarre.

Des techniciens de la boxe disent que vous avez ce qu’on appelle «un trou» après la série de K.O dont vous avez été victime, et que vous devez consulter un spécialiste parce que les K.O répété peuvent avoir des conséquences sur votre santé. Avez-vous suivi leurs conseils ?

Vous savez, je ne prends pas ces histoires au sérieux. Il y a des gens qui n’attendent que certaines occasions pour envahir les médias et raconter ce qu’ils veulent sur Zoss sans avoir les tenants et les aboutissants des choses dont ils parlent. Celui qui a tenu ce discours n’est pas un médecin, ou alors s’il l’est, il ne m’a pas consulté pour savoir ce qui m’est arrivé. Comment-il peut affirmer, tout de go, que j’ai un trou ? Ce qu’il faut savoir, c’est que dans la lutte, la dimension mystique est une réalité à prendre en compte. Souvent si on te jette un sort mystique, ça peut te suivre toute ta carrière. Récemment, on a découvert que c’est toute mon écurie qui a été atteint mystiquement. Tous mes poulains perdaient leurs combats de la même façon. Ils tombaient la tête en premier. Nous avons fait le constat que c’était bizarre. A force de nous interroger, nous avons fini par découvrir que c’est un gris-gris qui a été enterré dans notre lieu d’entraînement. Cela nous a coûté beaucoup de combats. Aujourd’hui, tous les commentaires qui se font sur moi n’ont qu’un seul objectif, me nuire mais c’est peine perdue. Je ne suis pas quelqu’un qui se décourage aussi facilement. Au Sénégal, les gens aiment faire des commentaires sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas. Ce n’est pas bien. Ce n’est pas ce que disent les gens qui va me pousser à jeter l’éponge. Je reviendrai plus fort.

Vidéo - KO de Zoss, et si l’arbitre n’avait pas rapidement réagi ?

 

Vous avez quand même connu une série de défaites dernièrement. Si vous y ajouter un certain temps d’inactivité, comment compter vous faire pour revenir en force ?

Je suis un combattant. J’ai vécu des moments plus difficiles. J’ai pris des coups plus durs à encaisser à l’entraînement. Mais quand on est atteint mystiquement, on tombe pour un rien. Je suis en train de préparer mon retour. Je ne vais pas me précipiter. Mais, pour l’instant, c’est ce combat pour inciter les Sénégalais à donner de leur sang pour sauver des vies qui m’importe le plus.

L’OBSERVATEUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Must Read